Actualité

Code de la route. 25 DH pour non-respect des passages piétons, l’amende vient d’entrée en vigueur.

‎Les piétons qui ne traversent pas sur les passages dédiés se verront désormais verbalisés par la police de la circulation. Prévue depuis 2010 dans le code de la route, la nouvelle disposition vient d’entrer en vigueur. Explications.

La nouvelle circulaire de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) sur l’application du code de la route fait jaser. Des patrouilles sont désormais chargées de verbaliser les piétons pour non-respect du passage.

Selon des images qui circulent sur les réseaux sociaux, cette circulaire semble avoir fait ses premières victimes.

Selon l’article 94 du code de la route, « Tout piéton doit, lors de l’usage de la voie publique:

– prendre les précautions nécessaires à éviter tout danger, soit pour lui, soit pour autrui,

– respecter les règles spéciales de circulation le concernant fixées par la loi,

– s’interdire tout acte pouvant porter préjudice à l’environnement de la route.

Toute infraction à ces règles est punie d’une amende de 20 à 50 DH, en vertu de l’article 187. Ces contraventions peuvent faire l’objet de transaction, par le paiement d’une amende de 25 DH.

Il s’agit, en effet, d’une amende transactionnelle et forfaitaire (ATF) fixée à 25 DH par l’article 219 du code de la route, nous explique une source policière.

« Ainsi, tout piéton doit traverser le passage le plus proche, devant se trouver à moins de 50 mètres ».

Est considéré comme piéton toute personne se déplaçant sur la voie publique à pied, les personnes qui conduisent une voiture d’enfants ou de handicapé ainsi que celles qui conduisent en marchant un cycle, un cyclomoteur ou un motocycle ou toute autre catégorie de véhicules (article 85).

Par ailleurs, le non-respect des passages piétons par les conducteurs est passible d’une amende de 500 à 1.000 DH.

A propos de l'auteur

fzchouiref

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire